Photographie de sports, photojournalisme et médias sociaux

Some excuses used by customer to get free or cheap photos would seem wrong in other businesses, why not for photographers ?

The photography market has to face some hard times, there is nothing new with that.
Pro photographers that are trying to sell their images are facing all kinds of excuses from their customers who are trying to get the pictures for free or at least for cheaper than the normal rates.

Here are some arguments that are often used by potential customers :
“We don’t have a budget for the picture, but we will publish it with your name, that will be a huge advertisement for you”
“We want a deal (discount or free), so that we can test you. If we are satisfied we will use you again at the regular price”

While surfing I found a small video on Youtube where these arguments are used but for other businesses than photography.
Looking at this video, it seems so wrong to ask that kind of deal in a restaurant or at the DVD store.
If it’s wrong for a restaurant why should it be accepted in the case of the photographers ?

What do you think ?

Certaines excuses pour ne pas payer des photos sont indécentes dans le cas d’autres professions, pourquoi pas en photo ?

Le marché de la photo doit faire face à des heures difficiles, ce n’est pas nouveau.
Les photographes pro (mariage, presse, édition, …) qui essayent de vendre leurs images doivent parfois faire face à toutes sortes d’excuses, de raisons données par leurs clients pour payer moins voire ne pas payer du tout et avoir les images gratuitement.
Le développement de la photo numérique et du marché amateur qui disposent maintenant d’excellents outils n’a fait que renforcer ce problème.

Parmi les arguments qui reviennent régulièrement il y a :
“On ne peut pas payer la photo, mais on va la publier avec votre nom cela vous fera de la publicité”
“Faites nous un bon prix (voire gratuitement) ca permettra de vous évaluer et faire appel à vous plus tard au tarif normal”

En surfant j’ai trouvé une vidéo (en anglais désolé) ou ces différents arguements que les photographes subissent régulièrement sont appliqués à d’autres professions.
Dans le cas de ces autres professions la demande du client parait indécente, pourquoi ne serait-ce pas le cas de la photographie ?
Vous vous imaginez aller chez le coiffeur et demander une coupe spéciale et expliquer que vous voulez la payer uniquement au prix normal et justifier la demande en expliquant que si ca plait à votre mari la prochaine fois vous allez reprendre cette coupe spéciale et la payer normalement ?

Et vous qu’en pensez vous ?