Photographie de sports, photojournalisme et médias sociaux
categories: Liban, Photojournalisme
tags:

Pour ces derniers jours, des images mais pas bcp de texte. En effet j’ai oublié mon carnet de notes à l’hôtel et donc difficile de donner tous les détails sur ces images (et certaines images se passent de commentaire)
Cette maison a été touché par des bombardements Israeliens lors de la guerre (on est entre Tyr et Qana), entre autres par des BASM M42. Les alentours de la maison ont été nettoyés par l’armée libanaise et des volontaires et est relativement sur, néanmoins impossible d’aller dans les champs. Les paysans de cette région vivent principalement de la culture du Tabac et des olives, hors avec le danger que présentent les BASM un grand nombre de champs ne peuvent plus être utilisés pour le moment.

sm_20061115_0006_liban10_bw.jpg

sm_20061115_0016_liban10_bw.jpg

A énormément d’endroits au sud Liban on trouve des “trésors de guerre” du Hezbollah; des armes prises à l’armée Israélienne lors des invasions précédentes.

sm_20061115_0024_liban10.jpg

Retour sur le site d’un bombardement (village de Qana en l’occurence), mais pas le site ou 29 civils ont été tués.

sm_20061115_0034_liban10_bw.jpg

sm_20061115_0030_liban10_bw.jpg

sm_20061115_0032_liban10.jpg

A l’entrée de Saida, un pont / échangeur qui a pris un mauvais coup durant la guerre.

sm_20061116_0006_liban11.jpg

Autre exemple de pont. Les russes ont construit un pont temporaire qui permet la circulation dans un sens. Le pont définitif devrait être en place d’ici 1 mois; il sera financé par un industriel libanais et pas par le gouvernement.

sm_20061116_0007_liban11.jpg

Certains villages ont été fortement bombardés, parfois de 100 à 400 habitations ont été détruites. Cela laisse des paysages impressionnants de désolation. A certains endroits, tout autour de soi il n’y a que des débris de maisons sur 100 a 150m. Dire qu’à un moment des gens ont habité et vécu ici …

sm_20061116_0049_liban11_bw.jpg

sm_20061116_0017_liban11_bw.jpg

sm_20061116_0011_liban11_bw.jpg

sm_20061116_0019_liban11_bw.jpg

Rencontre aussi avec des démineurs d’une ONG. Le chef d’équipe / démineur est Sud africain, les chercheurs de mines sont libanais, l’ONG est anglaise et financée par l’ONU / Emirats Arabes unis. Bref un travail international. Le déminage / nettoyage d’une zone de 17000 m² demande environ 1,5 mois à une équipe de 7 personnes. Sachant que les surfaces contenant des mines / BASM sont nombreuses, les démineurs sont encore dans le pays pour de nombreuses années.

1 comment

November 23rd, 2006

WAOW.. tout simplement superbe!!!
Ma préférée.. les livres sur l’appui de fenêtre!

leave a comment